• Signification du bleu 



    Comme le ciel bleu ou la mer qui ouvre les horizons, le bleu et ses nuances (turquoise, cyan…) est une couleur étroitement liée au rêve, à la sagesse et à la sérénité. C'est l'une des couleurs préférées des Occidentaux : en effet, elle est omniprésente autour de nous. Le bleu est l'écho de la vie, du voyage et des découvertes au sens propre et figuré (introspection personnelle). Comme l'eau qui désaltère, le bleu a un petit côté rafraîchissant et pur qui permet de retrouver un certain calme intérieur lié aux choses profondes. Le bleu est symbole de vérité, comme l'eau limpide qui ne peut rien cacher. Cette couleur plaît généralement à toutes les générations, il faut tout de même ne pas en abuser. Elle peut vite devenir étouffante si elle est trop présente. Il est conseillé de trancher du bleu foncé avec des teintes plus claires comme le blanc ou le beige. Le turquoise et les bleus clairs se marient à la perfection avec les nuances de marrons.



    Signification positive : rêve, sagesse, sérénité, vérité, loyauté, fraîcheur
    Signification négative : mélancolie
    Représentation : océan, ciel, fleurs (bleuet)


    votre commentaire
  •  

     

      

    Le symbolisme des couleurs

     

     



     


     


    Dans la Grèce antique, le " sumbolon " (symbole) était un morceau d'objet partagé entre deux personnes pour leur servir de signe de reconnaissance. Par extension, le symbole désigne toute réalité qui en évoque d'autres. Le symbole établit une relation d'analogie entre deux éléments.

     

    Ce mot vient de " sumbolein " qui signifie mettre en commun ou unifier et son contraire est " diabolein " qui se traduit par diviser. Le " diable ", celui qui est responsable de la séparation entre l'homme et Dieu selon la Bible, est en quelque sorte l'opposé du symbole unificateur.

     

    Les couleurs de l'arc-en-ciel n'ont pas échappé à la symbolique et chaque couleur suscite des interprétations. Parmi celles-ci, les interprétations suivantes ont été sélectionnées ...

     

    LE VIOLET :

     

    C'est la première couleur qui apparaît à l'intérieur de l'arc-en-ciel.

     

    Le violet est un mélange à parts égales de rouge (symbole chtonien, c'est-à-dire qui appartient à la terre) et de bleu (symbole céleste). Le violet est aussi parfois considéré comme un symbole de l'équilibre entre le ciel (bleu) et la terre (rouge).

     

    LE BLEU :

     

    Le bleu est une couleur profonde et immatérielle dans laquelle on se perd tel un océan. Dans la nature, le bleu est une couleur "transparente", elle symbolise ce qui semble vide (immatériel) tel l'air, l'eau.

     

    Le vide étant perçu comme pur et froid, le bleu est ainsi la plus froide des couleurs, mais aussi la plus pure en dehors du blanc.


    LE VERT :

     

    Le vert est un mélange de jaune et de bleu. Le vert représente le printemps, la renaissance de la vie, l'espoir. C'est surtout le symbole du règne végétal.

     

    LE JAUNE :

     

    Le jaune est une couleur intense, violente, aveuglante car c'est la couleur la plus lumineuse après le blanc. En tant que couleur du soleil, le jaune est un symbole de puissance céleste. Le jaune est une couleur synonyme de lumière et de vie spirituelle.

     

    LE ORANGE :

     

    La couleur orange est un mélange de rouge et de jaune. Passant du jaune céleste au rouge terrestre, le orange est le symbole d'un équilibre entre l'esprit et la chair.

    Equilibre précaire dont la rupture devient alors symbole d'infidélité ou de luxure (lorque le rouge devient dominant), ou de révélation de l'amour divin (lorsque le jaune demeure éclatant).

    La couleur orange correspond ainsi à un état intermédiaire qui ne saurait durer ... comme le orange des feux tricolores qui ne dure que quelques secondes.

     

    LE ROUGE :

     

    Le rouge, à l'extérieur des arcs-en-ciel, symbolise le principe vital, sa puissance animale issue de la terre, matière et poussières. Le rouge est la couleur du feu et du sang. Le rouge est aussi le symbole de l'interdit avec le feu rouge, ou la lampe rouge à l'entrée d'un bloc opératoire.

    Le rouge est aussi la couleur de la lampe des maisons closes où il symbolise la transgression des interdits sexuels et ses conséquences : le feu de l'enfer !

     

    LE BLANC :

     

    Le blanc est absolu, sans nuances. Il résulte de la fusion des couleurs (voir page 2).

    Dans cette optique, le blanc symbolise donc l'unité et la totalité, qui précède ou succède à la multiplicité ... des couleurs !

     


    2 commentaires
  •  

    Combien de couleurs dans l'arc en ciel ?

     

    Les arcs-en-ciel n'ont pas sept couleurs mais une infinité de nuances à partir de six couleurs.

     

    En tant que "septième couleur" de l'arc-en-ciel, l'indigo est une légende qui a la vie dure. En réalité cette couleur n'est qu'une nuance fondue dans le spectre des couleurs visibles. Ce colorant n'est pas autre chose qu'une nuance de bleu foncé.

     

    L'indigo n'est théoriquement qu'une infime partie du spectre visible et n'apparaît pas dans la décomposition normale de la lumière (car c'est une couleur sombre).

     

    La couleur indigo a été ajoutée et pour ainsi dire inventée par Isaac Newton après avoir décomposé la lumière visible avec un prisme qui ne révèle en fait que six couleurs dominantes, les trois primaires et leurs trois secondaires.

     

    Il a consciemment déterminé sept couleurs pour les faire coïncider avec les sept planètes (connues alors), les sept jours de la semaine, les sept notes de musique, et d'autres septenaires tenus pour des références culturelles ... notamment les sept jours de la création.

     

    Un phénomène physique et optique

     


     

    Un arc-en-ciel est un phénomène physique, optique et météorologique, qui rend visible le spectre continu de la lumière du ciel quand le soleil brille pendant la pluie. C'est un arc coloré avec le rouge à l'extérieur et le violet à l'intérieur.

     

    Les couleurs de l'arc-en-ciel ont une longueur d'onde qui s'exprime notamment en nanomètre. Le spectre des couleurs visibles se situe généralement entre 380 et 740 nanomètres mais l'oeil humain peut avoir une réponse visuelle plus ou moins large.

     

    Dans les longueurs d'onde inférieures l'ultraviolet devient dominant. Dans les longueurs d'onde supérieures c'est l'infrarouge qui s'impose, toutes deux invisibles à l'oeil humain.

     

    La fusion des couleurs de l'arc-en-ciel produit en quelque sorte la septième couleur, le blanc, que l'on devrait plutôt qualifier de couleur initiale puisque c'est en la décomposant que l'on obtient toutes les autres.

     

    Le noir est l'opposé du blanc. Le noir est considéré soit comme une couleur ... soit comme une absence de couleur.

     

    C'est une couleur si l'on considère la synthèse qui permet de l'obtenir par le mélange de couleurs combinées de manière à absorber toutes les longueurs d'onde.

     

    C'est une absence de couleur par son absence de luminosité ... à l'inverse du blanc. Une absence totale de lumière dans un espace hermétique ne permet de discerner aucune couleur dans un noir absolu.


     

    Quand on combine les trois couleurs primaires en proportions équivalentes, on va ainsi du noir au blanc en passant par toutes les nuances de gris.



    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique